top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurALLM

Hasard, coïncidences, synchronicités...

... ont-ils un sens ou est-ce nous qui leur en donnons un ?


Depuis des siècles, l'être humain tente de comprendre le sens de la vie et les expériences qu'il traverse tout au long de celle-ci. Est-ce que la vie a un sens ou est-ce simplement nous qui lui en donnons un ? Est-ce que tout ce qui se passe est le fruit du hasard ou y a-t-il des forces mystérieuses à l'œuvre ? Est-ce que je donne un sens au hasard parce que j’ai besoin de sens à ce moment-là dans ma vie ? Est-ce un biais cognitif qui vient confirmer ma croyance ? Est-ce que l’attribution de sens éclaire mon expérience ? Ou est-ce qu’elle vient seulement me rassurer ?



Personnellement, j'aime ces petits moments de la vie où l'univers me fait un clin d'oeil par le biais du hasard. Une chouette qui hulule lorsque je pense à ma maman. Une plume que je découvre sur mon manteau lorsque je rêve de plus de légèreté dans mon quotidien. Bref, des petits "signes", des raisons de s'émerveiller au quotidien.

N'en avons-nous pas sacrément besoin par les temps qui courent ?...


Cependant, il y eut un moment dans ma vie où je recherchais le moindre signe, où j'interprétais tout (et peut-être n'importe quoi ?) à la lueur de cette fameuse maxime : "Il n'y a pas de hasard". C'était un moment souffrant puisque j'étais en plein burn-out maternel... Et je me raccrochais aux signes, aux branches, à tout ce que je pouvais, pour me rassurer sur le fait que j'allais aller mieux très vite... mais ce ne fut pas le cas, et me renvoya encore plus profondément dans le mal-être.

Il n'y a pas de hasard : seul le travail sur moi-même a payé, pas l'interprétation des signes... Et la chouette hulule aussi quand je ne pense pas à ma mère.

Un peu de recul ne fait pas de mal, c'est pour cela que j'ai voulu traiter ce sujet...


Aujourd'hui, j'avais donc envie d'aller voir ce qui se cache derrière ces notions de hasard, de coïncidences, de synchronicités... et la perception que nous en avons.


Hasard et coïncidences


Tout d'abord, il convient de se rappeler que le hasard est une notion qui renvoie à l'imprévisibilité des événements. La science nous enseigne que le hasard est un phénomène naturel qui ne peut être prédit ou contrôlé avec certitude. En d'autres termes, le hasard n'a pas de sens intrinsèque ou de but préétabli, il implique l'absence de cause déterminante, ou du moins une cause que nous ne pouvons pas (encore) connaître ou anticiper.

Les coïncidences, quant à elles, sont des événements qui se produisent en même temps sans qu'il y ait de lien de cause à effet entre eux. Selon Wikipédia, le mot vient du latin cum- : « avec », « ensemble » ; et incidere : verbe composé de in et cadere : « advenir », « se produire »[1].


Synchronicités


Les synchronicités peuvent sembler nous indiquer qu'il y a quelque chose de plus profond que le hasard à l'œuvre.

Le concept de synchronicité a été développé par le psychologue Carl Jung : « Les phénomènes synchronistiques se comportent selon Jung comme des hasards gorgés de sens. Ils sont caractérisés par la coïncidence porteuse d’une signification d’un phénomène objectif physique avec un événement psychique sans qu’on puisse imaginer une raison ou un mécanisme causal. » [2]


"Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin." Carl Gustav Jung

Selon Jung, ces événements peuvent être perçus comme des messages de l'inconscient ou de l'univers, qui cherchent à nous guider ou à nous aider à comprendre quelque chose de plus profond sur nous-mêmes ou sur nos expériences du moment.


Perception du hasard, des coïncidences, des synchronicités


La perception de ce qui est ou paraît aléatoire varie d'une personne à l'autre en fonction de ses croyances, de ses expériences passées, de ses attentes et/ou de ses besoins.


Par exemple, si nous croyons que « rien n’arrive par hasard », nous sommes plus enclins à chercher un sens ou une signification dans des événements apparemment aléatoires.

En revanche, une personne plus cartésienne ou sceptique est généralement moins encline à voir des liens entre les événements, elle est plus critique et rationnelle, plus susceptibles de chercher des explications logiques et scientifiques. Cela ne signifie pas qu’elle n’est pas capable de reconnaître les coïncidences ou les synchronicités lorsqu'elles se produisent mais elle est moi susceptible d’y voir un sens profond ou une signification cachée.




Perception du hasard et biais cognitifs


Il est important de souligner que notre perception du hasard, des coïncidences et des synchronicités peut être influencée par différents biais cognitifs tels que :


- Le biais de confirmation qui nous amène à chercher des preuves pour confirmer nos croyances et à minimiser ce qui les infirme, plutôt que d'examiner objectivement les faits. Par exemple, si nous croyons que le chiffre 7 porte chance, nous aurons tendance à remarquer toutes les situations où le chiffre 7 apparaît de manière significativement positive, en accordant plus d'importance à ces occurrences qu'à d'autres chiffres qui pourraient également apparaître [3].


- Le biais de disponibilité qui consiste à surévaluer la fréquence d'un événement en fonction de sa disponibilité dans notre mémoire ou dans notre environnement immédiat. La croyance aux heures miroirs, très fréquente dans le milieu du développement personnel, peut être liée à ce biais qui rend les heures miroirs plus saillantes et mémorables (plus « visibles ») que les événements qui ne correspondent pas à cette croyance.


- Le biais de représentativité se produit lorsque l'on classe une personne ou une chose dans une catégorie en se basant sur des stéréotypes ou des généralisations, sans tenir compte des caractéristiques individuelles de la personne ou de la chose en question. Par exemple, si nous avons entendu parler de plusieurs accidents de voiture récemment, nous avons tendance à penser que les accidents de voiture sont plus courants qu'ils ne le sont réellement.


- Le biais d'attribution qui consiste à attribuer une cause interne ou externe à un événement. Il peut nous amener à attribuer des événements à des caractéristiques personnelles plutôt qu'à des facteurs externes tels que le hasard ou la chance. Par exemple, si nous avons une série de coïncidences positives, nous pourrions attribuer cela à notre chance ou à notre intuition plutôt qu'à un simple hasard.


Ces biais cognitifs (et d’autres [4] !) peuvent tous influencer notre perception du hasard, des coïncidences et des synchronicités de différentes manières, et il est important de les prendre en compte lors de l'interprétation de ces événements.


Interroger et interpréter le hasard : enchanter sa vie... sans déchanter !


Quand je cherche une solution pour résoudre un problème depuis plusieurs jours, que ça me prend la tête et me stresse, et qu’une dame passe dans la rue au téléphone en disant : « Lâche, laisse faire, ça va se résoudre », je bondis sur l’occasion de donner un sens à cette synchronicité. Parce que ça m’aide, ça me soutient ! Parce que ça enchante mon quotidien ! Parce que cela ne fait de mal à personne et que ça « résonne juste » en moi.

Nous sommes tout autant des êtres rationnels qu’irrationnels et il n’y a pas de raison que l’un l’emporte sur l’autre.

A certains moments, les hasards, interprétés comme des « petits signes du destin », des « clins d’œil de l’univers » nous font du bien, nous font rire, nous apaisent.



Cependant, restons vigilants, évitons la surinterprétation (genre : "J'ai vu et entendu : tous les signes me disent de démissionner") ou le dogme... peut-être y a-t-il des signes du hasard, peut-être y a-t-il aussi notre intuition qui nous guide et notre corps qui nous parle mais ne mettons pas tous nos oeufs dans le même panier... échangeons avec d'autres, allons confronter notre vision des choses à des visions différentes, remettons en question nos certitudes - même si c'est difficile ! - et tranchons en toute conscience...


La question de savoir si le hasard a un sens en soi ou si c'est nous qui lui en donnons un n'a évidemment pas de réponse définitive.

Mais, finalement, peu importe !

Il est important d'apprendre à vivre avec l'incertitude et l'imprévisibilité de la vie, de reconnaître que certaines choses sont hors de notre contrôle et que nous ne pouvons pas tout prévoir.

Les aléas de la vie peuvent être heureux ou malheureux, les petits ou grands hasards peuvent être significatifs ou non, mais c'est en construisant le sens que nous donnons à ces évènements que nous pouvons reprendre une forme de pouvoir sur notre vie. Tout en ayant conscience de nos biais cognitifs, il est important de cultiver notre conscience de soi, notre curiosité, et notre capacité à faire face à l'incertitude et à l'imprévisibilité de la vie. En développant ces compétences, nous sommes capables de trouver un sens profond et personnel dans les événements apparemment aléatoires qui se produisent tout au long de notre parcours. Et même parfois... d'en rire !


C'est dans cette capacité à donner du sens et à s'adapter que nous pouvons trouver une forme de contrôle et de satisfaction dans nos vies... et également dans cette capacité à s'émerveiller devant la beauté complexe et insaisissable de la vie !

 

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Coïncidence

[2] https://www.metapsychique.org/synchronicite-et-hasard/ Pour une traduction de « Synchronizität und Zufall », H. Primäs, Zeitschrift für Parapsychologie und Grenzgebiete der Psychologie, 38, n° 1/2, 1996, p.61-91.

[3] Sur ce sujet, une conférence très intéressante de Nicolas Gauvrit, mathématicien et chercheur en cognition : « Pourquoi les coïncidences nous étonnent-elles ? » : https://youtu.be/bkVH2OZUxTo

[4] Autre biais rapporté par Acermendax : « Quand une coïncidence m’inspire un lien qui éveille mon intérêt, alors ce lien a du sens, et donc la coïncidence est signifiante, la preuve : elle a éveillé mon intérêt. Ce faisant, nous oublions toutes les fois où des coïncidences se sont produites sans éveiller notre curiosité et sans s’inscrire dans notre mémoire. C’est le biais du survivant. » https://menace-theoriste.fr/mystere-de-la-synchronicite/



4 vues0 commentaire
Post: Blog2 Post
bottom of page